Le site Histoire Domont.com

 

Home / Domont Postale / LesBriqueteries / Lesbriqueteriessuite 48

LES BRIQUETERIES DE DOMONT ET SA REGION

Source

 L'association France Friul Italie

Cap Domont Comité D'Animation et de promotion de DOMONT

Les Briqueteries et tuilleries disparue du Val d'Oise de M D Baduel

Promenade dans Domont Hier,Aujourd'Hui  G Herlin Jean Lecuir Victor Porcher

M IOP Amorino Documents ...

Deux siècles d’immigration en France
 

Philippe Dewitte, dans son livre (La documentation Française, 2003), rappelle que plus de 800 000 personnes d’origine italienne vivent en France en 1931. En 1881, on dénombre 230 000 italiens, en 1901 environ 400 000. Dans l’entre-deux-guerres, c’est la première population étrangère par le nombre, avec plus de 800 000 personnes en 1931. Les vagues de migrations répondent aux besoins français de main-d’œuvre dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie. Population très mobile, les Italiens se concentrent essentiellement dans les régions Est, le littoral méditerranéen et les départements alpins. Leur installation ne va pas sans difficultés, et quelquefois les travailleurs italiens sont victimes de manifestations xénophobes (Marseille 1881, Aigues-Mortes 1893, Lyon 1894). Dans l’entre-deux-guerres, la deuxième vague de l’émigration italienne se caractérise par une proportion plus importante de réfugiés politiques, qui organisent depuis la France une opposition au régime mussolinien. Depuis les années 1970, la part de l’immigration italienne en France décline.