Le site Histoire Domont.com

 

0 commentaire

Les origines de Champagne

Les origines de Champagne-sur-Oise remontent à l'époque préhistorique comme l'attestent des vestiges découverts sur la Butte Catillon, éminence située entre l’Oise et la voie de chemin de fer, au lieu-dit « Les Prés de la Noue ». À l'époque gallo-romaine, le village s'appelle Campagna Villa ou Campania au VIIe siècle. Son nom vient du latin Campania (plaine fertile). Vers 635, Dagobert fait don à l'abbaye de Saint-Denis de terres du Chambliois dont Champagne, partie du Comté de Beaumont, qui appartenait à une certaine dame Théodile[1]. Au XIIe siècle, des seigneurs qui portent le même patronyme Simon, Eudes et Gautier, tous de Champagne sont mentionnés, ce qui constitue la première citation écrite du village en 1190. Le lieu-dit La Citadelle fait sans doute référence à un château féodal dont il ne reste aucune trace.

Du Moyen-Age à l'Ancien Régime

En 1223, Philippe-Auguste achete les terres de Champagne qui entrent du même coup dans le domaine royal. Au XIIIe siècle, un hospice (Hôtel-Dieu) dépendant de Saint-Antoine des Champs est créé dans le village. L'église fut construite par Pierre de Montreuil, architecte de Saint-Louis et bâtisseur de l’Abbaye de Royaumont et de la Sainte Chapelle. En 1622, le comté de Beaumont appartient à Antoinette de Pons, dame d'honneur de la Reine, puis en 1644 au maréchal de la Mothe-Houdancourt. Il est vendu en 1705 à la famille des princes de Conti, seigneurs de L'Isle-Adam.

En 1789, Louis XVI convoqua tous les baillis du royaume dont trois représentants de Champagne, un pour le clergé, deux pour la noblesse.

Époque contemporaine

Après l'Empire, le général Comte Jean-Baptiste Juvénal Corhineau, aide de camp de l'Empereur devient maire du village (1826-1831). Il demeura dans le château de Montigny. L'industrialisation touche la commune, qui s'enrichit d'un atelier de moulinage de la soie, fermé en 1889.

En 1914, l'avance allemande atteignit Champagne, une patrouille de 6 Uhlans traversa la commune en direction de Parmain. Le village fut tragiquement marqué lors du dénouement de la Seconde Guerre mondiale, sept civils furent sauvagement exécutés par la soldatesque allemande en débâcle.

Au XXe siècle est élevé sur le territoire de la commune la centrale thermique EDF, alimentée au charbon, qui marque toujours le paysage du canton de Beaumont-sur-Oise. Elle est aujourd'hui inactive et destinée à la démolition.

Source: Wikipedia

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 3522796
Consultations des 10 dernières minutes : 39
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 241
Nombre de consultations d'hier : 6215
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 366
Visiteurs des 60 dernières minutes : 60
Visiteur(s) récents: 2