Le site Histoire Domont.com

 

Située aux portes de la forêt d’Écouen où se situe le célèbre château du XVIe siècle d’Anne de Montmorency, Ézanville est également sur le territoire de la Zone Naturelle d’Equilibre de la Plaine de France. Ancien site de défense de l’époque Gallo-Romaine, cette vaste plaine à vocation agricole est également composée de nombreux espaces boisés. Ézanville à travers les âges L’histoire d’Ézanville est très liée à celle de la commune voisine à l’Est, Écouen. Les deux localités sont tout d’abord réunies sous un seul et même nom, Iticiniscoam. C’est cet ensemble que le roi Dagobert cède en 632 à l’abbaye de Saint-Denis. Le village d’Ézanville reste ensuite une annexe à la cure d’Écouen qui dépend, à partir de l’an 1060, du prieuré parisien de Saint-Martin-des-Champs. À cette époque, la fille du seigneur Bouchard III reçoit en partage le territoire d’Ézanville, puis en fait don au couvent Notre-Dame de Saint-Paul-en-Beauvaisis.Elle y entre en religion et elle fait construire, avec la permission de Geoffroy, évêque de Paris, une chapelle nommée selon des écrits du XIVe et XVe siècle «Capella Beatae Mariae de Ezanvilla ».Au XIXe siècle, le village à vocation agricole, notamment les cultures fruitières, ne compte pas plus de 200 habitants. Il se développe à partir de 1876, date de l’ouverture de la ligne de chemin de fer. Au début du XXe siècle, de nouveaux quartiers sont créés autour de la gare, provoquant l’arrivée massive de nouveaux Ézanvillois.La commune s’est peuplée surtout durant la seconde moitié du XXe siècle, connaissant une économie florissante grâce à l’exploitation de la terre à brique.Aujourd’hui, Ézanville reste une ville à la campagne où il fait bon vivre. Un patrimoine historique. Source:Ville d Ezanville

0 comments