Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La bataille de la Marne : « Petite victoire ou grand fiasco ? »


Le général allemand von Kluck commandant la première armée allemande qui avait parié en août 1914 qu’il arriverait le premier sur Paris.

Le 22 août 1914 Après avoir envahi la Belgique et combattu les troupes Britanniques à Mons et Le Cateau, les allemands entrent à Lunéville. Dix neuf jours seulement après la déclaration de guerre à l’Allemagne, la France est envahie. Devant la puissance de frappe allemande, l'armée française qui est surtout très mal organisée et bien moins armée doit battre en retraite.

Après trois semaines de combats, L’armée allemande fonce sur Paris.

Paris est défendue par un camp retranché composé de troupes de soldats âgés et mal équipés que l’on appelle Territoriaux présentant une faiblesse manifeste sur son flanc nord ouest.

La ceinture de forts autour de la capitale avait bien paru nécessaire au lendemain de la défaite de 1870 mais, à la veille de l’ouverture des hostilités de la grande guerre, cette nécessité avait disparu. La Place de Paris délaissée voire très négligée par l’état majeur français était donc, au mois d'août 1914, à peu près dans la même situation qu'en 1880.

Go to top