LE FORT DE      

          DOMONT 

      chaudiere a

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ÉGLISE SAINTE-MARIE-MADELEINE

{jcomments off} 

 Marie-Madeleine

 église sainte Marie-Madeleine, Domont, Val d'Oise

Avec son église du XII ème siècle, Domont a le privilège d'avoir un site architectural très particulier quant à la diversité des styles et dispose en outre de particularités artistiques remarquables.

Si l'on en croit une plaque commémorative qui se trouve à gauche en entrant, la construction de notre église remonterait à 1105. En fait, un écrit datant de 1108 fait mention d'un don de Radulphe le Bel, seigneur de Villiers et de Domont, et de Lisvia son épouse, à l'abbaye bénédictine de Saint Martin des Champs pour l'instauration d'un Prieuré à Domont.

 

Les férus d'architecture trouveront dans cette église, ce qui lui a valu d'être classée par les Monuments Historiques en 1913, pour son chœur et son transept. Ainsi on peut remarquer un triforium d'influence bourguignonne: les moines bénédictins de Cluny en furent les premiers occupants; à noter aussi les arcs en tiers-point du chœur, déjà gothiques, qui contrastent avec les voûtes d'arêtes du déambulatoire, qui sont romanes, voire deux chapiteaux romans du XII siècle couronnant les piles du chœur et une baie de style gothique flamboyant, percée dans le bas côté sud, surmontée d'une moulure saillante ornée d'anges mutilés chevauchant l'arc. La corniche est décorée de bouquets de feuilles et d'un diablotin qui semble narguer le spectateur. A ne pas manquer la magnifique porte renaissance de la chapelle Saint Jacques, richement décorée non seulement de la coquille de St Jacques, mais aussi des salamandres de

François Ier.

 

Pour ceux qu'intéressent les sculptures, une magnifique Vierge à l'Enfant de 1642 dans la chapelle de la Vierge et dans le transept sud, la chapelle Saint Jacques, une tête sculptée de 1150 à la base d' une voûte d'ogive gothique.

Les amateurs de vitraux pourront admirer dans le transept nord, un vitrail de 1887, intitulé "Noli me tangere "par le Maître-verrier Champigneul représentant Marie Madeleine à la Résurrection du Christ. Les vitraux du chœur sont aussi du XIXe siècle, d'artistes inconnus, mais de belle facture, ceux des bas côtés ont été réalisés en 1945 par " Les Métiers d'Art " à Paris. A signaler un vitrail de Taizé dans le transept sud, la Crucifixion, entouré de deux vitraux: Saint Joseph et la Vierge, des ateliers A.Bergès de Toulouse..

Enfin de nombreuses dalles funéraires datant des XII, XIV et XV siècles décorent le pourtour de l'église.

Les outrages du temps ont très sérieusement malmené cet ouvrage remarquable, mais grâce à l'action énergique du Conseil Municipal une très importante opération de rénovation est en cours et va s'étaler sur plusieurs années pour redonner tout son lustre à notre église.

 

Ne voulant pas laisser la charge financière à la seule collectivité, il a été créé en 1995 une Association, l"ARRED", l'Association pour la Rénovation et la Réparation de l'Eglise de Domont, qui collecte des fonds pour aider à cette restauration. En effet, comment concevoir que les Domontois d'aujourd'hui ne puissent faire ce que leurs anciens avaient demandé devant le manque de crédits pour réparer leur église en réclamant le 21 septembre 1806 de " s'imposer extraordinairement pour 3 ans " pour reconstruire la nef de leur église, et le même souci revient en 1811, 1813 et 1814 ! Quelle foi !

 

Souhaitons qu'un même souci soulève aujourd'hui un enthousiasme identique.

Voici les coordonnées de l'ARRED: 3, Place de l'Eglise, 95330 Domont. CCP La Source Compte 36 300 52 Z ou chèque bancaire. L'ARRED est habilitée à délivrer un reçu fiscal.

 

Domont, Histoire d' un village d' ile de France

Francois et Jacque Bousquet - Ovrage édité avec le concours de la municipalité de Domont

Imprimerie Gaborieau d' Aubusson

 Gallerie photos de l église

 Suite histoire de l église

 

 

 

 

                                                                                                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aller au haut