LE FORT DE      

          DOMONT 

      chaudiere a

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Zone A - Zone B - Zone C - Zone D - Zone E

 

 

Domont, comme beaucoup de petites cités autour de la forêt de Montmorency, a une histoire qui remonte fort loin :

· tribu primitive dite Montmorencienne, attestée par des gisements archéologiques préhistoriques trouvés près de la Croix-Blanche, aux Vinciennes et à la Chancellerie.

le Montmorencien: faciès épipaléolithique défini d’après l’outillage récolté dans la forêt de Montmorency, près de Piscop – c’est un outillage massif, taillé dans le grés correspondant probablement aux activités forestières de groupes tardenoisiens entre 3 000 et 4 000 an avant Jésus-Christ.(Encyclopédie Larousse).

· tribu gauloise dite des Rémolléenses peuplant toute la forêt domaniale jusqu’à la fondation de la baronnie de Montmorency.

Bien avant que la France fût France, alors que les Bouchards n’étaient que les seigneurs de l’Ile-Saint-Denis, et qu’à la place de leur tour de Montmorency coulait, solitaire encore, la Fontaine de Saint-Valery, le Pays de Rémollée portait depuis longtemps déjà ce nom, qu’il devait à une peuplade de Gaulois, les Rémolléenses, détruits peu à peu par la conquête romaine.
Le Pays de Rémollée, c’était cette partie de la forêt qui s’étend de St-Prix / St-Leu à Bouffémont / Chauvry.(les chroniques de Rémollée et Thor de Lucien Double)

 

Go to top